Solidays 2005

Voici mon petit compte-rendu de mes 3 jours à Solidays.

J’y étais avec Max, Ju’, Jérèm’, Lou et Bastien…
(Allez voir leur résumé 🙂 )

Et c’est parti pour le racontage!!! 😀

  • Vendredi :
  • Toujours à la bourre, je suis arrivé vers 16h30 sur place et j’ai tenté de rejoindre mes compères festivaliers pour aller voir mon premier concert du WE, tout en douceur ce fut Deportivo qui ont assez bien représenté le rock français avec un show très simple mais plutôt efficace. Ensuite nous sommes allés voir Ghinzu mais ça m’a pas trop marqué… Par contre je redoutais un peu Mickey 3D mais alors grosse surprise, j’ai beaucoup aimé leur prestation. Toujours pas fatigué je me suis débrouillé pour me retrouver devant pour le concert de Sinsemillia qui ont vraiment explosé la salle sur le peu de temps qu’ils ont pu rester sur scène, même Riké a slamé à la fin du concert! Bilan : une bouteille explosé dans le sac, et un TShirt à essorer mais un super moment!
    Et puis ce plaisir d’entendre les jeunes demoiselles de 15 ans dire : “Oué, Oué, on va voir Sinsé (à remplacer par Mass Hysteria, Matmatah…)! Viens on va se mettre devant! Hihihihi!!”, le spectacle commence et -shlak- plus de jeunes filles, héhé 😮 Ahlalala…
    Fin de la journée : assez tôt, direction le métro avec Max et Jérém’.

  • Samedi : :
  • Un peu courbaturé j’essaye de rejoindre mes accolytes plus tôt que la veille pour profiter au mieux de cette grosse journée. Grosse journée par la durée : retour prévu vers 6h00… et par le nombre de visiteurs prévus : à la fin de la journée 50 000 festivaliers ont été comptabilisés!!!
    On commence donc la journée par Les ogres de barback que je connaissais de nom mais pas vraiment en concert, et j’ai trouvé ça pas mal du tout, bon j’étais au fond, écrasé sur une barrière, mais le chanteur est assez sympathique et le son pas mal du tout. Ensuite petite balade dans le village associatif pour voir les stands et assister à des démonstrations assez funny! 8-O. Svinkels de loin en passant, puis on s’est reposé en attendant The Servant avec leur chanteur assez spécial… Mais on est pas resté très longtemps, il chante bien, mais bon… Avant ce concert on a eu droit à l’hommage aux bénévoles et puis un petit temps pour commémorer les victimes du Sida dans les différentes assos avec le patchwork des noms.
    Ensuite je ne sais plus très bien AS Dragon, puis Luke de loin je crois en mangeant, puis petit délire avec le ballon remplit d’hélium et en attendant le concert de Mass Hysteria! Alors là gros concert, je fonce devant et je me noie dans la foule pour bien profiter de leur concert! 😎 Et super moment, ils savent y faire!
    Ensuite fin plus tranquille en allant voir une seule chanson des Têtes Raides, parceque plus c’est un peu lourd hein… Pour aller vite assister au concert du Peuple de l’herbe! De loin, pas encore remis de Mass Hysteria, j’ai quand même pu en profiter au max, leur musique est vraiment soufflante!
    Et enfin on a fini la journée par la Rue Ketanou, eux de près, moi de loin car je suis allé rejoindre une amie, Claire, qui était là également. Un petit thé à la menthe en attendant la fin du concert…


    Et c’est là que les aventures ont commencé!!
    Comme le concert s’est fini vers 1h00 du mat’, ben plus de métro, juste la navette vers Porte Maillot, histoire de nous rapporcher un peu de Paris… Alors avec Max et Jérèm’ on s’est retrouvé tous les trois à attendre un hypothétique Noctambus, le premier pour rejoindre la caserne de son frère, le second pour attendre avec moi son train de banlieue de 6h21 sur les Champs Elysées, Noctambus qui s’est révélé être furtif car déjà plein donc ne s’arrêtant pas à notre arrêt vu le nombre de personnes attendant avec nous, le chauffeur à eu la flegme de se prendre la tête… Le premier est passé, le second, au troisième et comme d’autres festivaliers on a décidé de se rendre à pied jusqu’au Champs, qui en fait n’était qu’a une rue de là…
    Ce qu’il y’a de spécial sur les Champs c’est la différence de genre avec nous, en tenue tranquille pour assister à un concert, on s’est trouvé confronté à des gars en costard et des filles en ultra-mini-jupes roulant en BMW et autres voitures hors de prix pour nous autres pauvres mortels… Un décalage total (mais ce n’était pas la seule surprise que nous aurons au cours de la nuit…). Donc on arrive place de l’étoile et on descend tranquillou les Champs, toujours surpris par ce règne de l’apparence, avec la limousine et les beaufs dedans, le Hummer ou encore les banlieusards en Golf qui descendent et remontent les Champs sans cesse… Ainsi nous sommes arrivé presque au bout des Champs quand Max’ nous a quitté pour rejoindre son lit…
    Seul et pas près de finir la nuit (et surtout pas la possibilité de rentrer chez nous) Jérèm’ et moi avons décidé de pousser jusqu’à St-Michel pour y trouver un pub pour finir la nuit, oui, je sais, on est des courageux (hein? Oui, des fous aussi, un peu…). Donc nous voilà parti vers le “centre” comme je l’appelle si simplement, avec des surprises marrantes comme la répétition du 14 juillet avec le test des enceintes en diffusant de la musique de fanfare militaire… Spécial… Ou alors comme ce gars qui nous dit : “Salut, moi c’est Clément!” et moi de répondre “Non? Moi aussi!” et Jérèm de renchérir : “Et moi aussi!” héhé…
    1h45 plus tard (environ hein, je sais plus vraiment) nous sommes arrivés à St-Michel pour s’apercevoir que Jérèm’ n’avait pas de sous, alors hop! à la recherche d’un distributeur… Et pour faire simple on recherche vers Beaubourg 😀 On trouve, maintenant faut trouver un Pub, il est 4h30, le temps de voir une scène assez spécial : un anglais qui sauve sa copine d’un groupe d’une dizaine de racailles (bon Ok, le gars il avait la carrure
    d’un rugbyman!) et on arrive dans une petite rue avec “la taverne du pirate” on se dit qu’on vas rentrer, et là mon accolyte de se retourner et de dire : “Oh, mais y’a un pub là! Le Guinness Tavern!” Alors là je dois dire qu’il a été bien inspiré mon Jérèm’! LOL


    4h45, on frappe : le videur (!) nous ouvre et un gars nous place au fond du pub autour d’une table ronde avec des gens très bizarre… Et comble du bonheur un groupe de rock, au doux nom de Traffic Jam, joue encore à cette heure, bon soit ils sont fatigués, soit ils sont vraiment nuls, mais ils déforment toutes les chansons qu’ils tentent de jouer… On a droit à un Tostaki de 6 minutes!! Et aussi d’un morceau sublimement interprétés au kazoo! Mais en tout cas ils y mettent du coeur et c’est tout ce qu’on leurs demande à cette heure-ci. Donc on nous sert notre pinte de Läger à 8€ (!!!) et on reste là tranquille à regarder ce qui nous entoure : le bar est sympa, une déco de saloon, comme à DisneyLand, mais alors les clients sont trop fort, entre deux enterrements de vie de garçon et de fille et un gars qui veut nous faire faire la Hola on a de quoi jaser 😉 Huhu, gros fourire pendant une heure, avec entre autre les coups de pieds de tabouret dans le dos de Jérèm par un employé et le serveur qui sort le container à ordures en disant “laissez passez Titine, Titine c’est mon amie” ou quelque chose comme ça… Le bar ferme à 6h, on sort, il fait jour, ça fait bizarre, direction le métro et chacun son dodo!

    Alors comme on se demandait, j’ai fait un chtit calcul de cette nuit et selon mon ami Mappy, nous avons parcouru envrion 8 Km dans la nuit… 😀

  • Dimanche : :
  • Plein de courbatures j’arrive à Solidays vers 15h30 dégouté d’avoir loupé le début du concert de Ridan, je voulais le voir en priorité, mais quel naze! Pfff… En tout cas ce que j’en ai vu c’était fantastique!! Ensuite j’ai rejoins mes camarades pour aller voir Mouss & Hakim, les frères du groupe Zebda, mais pas longtemps, car pas vraiment super…
    Ensuite direction l’hommage aux associations avec des discours très politisés et démagogiques, je n’en attendais pas moins de leurs part de toutes manières, et puis pour finir cette hommage, le monsieur Loyal de Solidays nous a demandé de faire un “dying”, littéralement faire le “mort”, action un peu forcé car ils nous ont dit seulement après s’être allongé pourquoi on le faisait : “car le G8 a promis des médicaments pour tous les pays avant 2010, mais nous on sait qu’ils mentent [bah oui c’est des politiciens voyons…] alors on s’allonge pour leur montrer qu’on les croit pas…” Bah voui, bien sûr, je suis entièrement d’accord tiens!!! Pfff… Je trouve que dans ce genre de manifestation ils se servent plus de nous comme masse que comme personne pouvant faire changer les choses, en gros on est autant manipulé par eux que par les politiques… Bref…
    Ce “forcing” accompli je suis allé voir le concert de Camille, jeune chanteuse française, concert qui fut à la hauteur de mes espérances. Ensuite direction Prohom qui, avec humour et bonne chanson, nous a fait passer un bon moment. Pause déjeuner en écoutant de loin Kassav qui, comme le rappelle si bien Lou, n’a pas fait de petit mot sur le sida comme les autres artistes, mais à plutôt “conseillé” les festivaliers à ne pas pirater leur musique mais plutôt à l’acheter… Super!! Alors là je leur répond que, non, ce n’est pas à cause du piratage que vous gagnez plus de sous, c’est juste que vous êtes has been… Huhu!
    Gros final avec le concert de Matmatah qui a vraiment déchiré sa mère comme on dit! Jamais vu autant de slam! Il fallait toujours garder ses mains en l’air sinon on s’en prenait un sur la tête, pas cool… Même Julien a slamé! c’est pour dire… 🙂 Et puis eux ils savaient faire passer des messages et sans forcer les gens!
    Enfin nous sommes allé voir Tiken Jah Fakoly qui lui aussi fait de la bonne musique mais malheureusement sur des paroles un peu facile comme “les politiques faut démissioner” “on est manipulé” “l’afrique doit du fric”… Rien de bien nouveau quoi… Mais bravo aux choristes en boubou qui se démenaient pas mal et qui avaient une chorégraphie du tonnerre!
    Après ça le festival s’est fini, on est rentré, chacun de son côté, moi et Jérém’ par le métro ensemble pour quelques stations encore… Et encore pour une aventure marrante : deux couples (italiens?) qui se battaient à coup de papier mouillé dans la rame et qui déliraient bien, et ils ne venaient pas de Solidays! Encore un exemple de décalage, on doit les attirer…

    Le Solidays a été un moment super sympa, même si j’aurai bien aimé un peu moins de discours à la noix qui ne font pas avancé les choses avec un public pareil, quand on entend les gens huer pour un rien, c’est usant… Exemple : “le gouvernement [?palombien?] ne nous aide pas financièrement” => houuuououuuu “mais il nous donne des médicaments” => bravo, clap clap clap -sigh- ou encore “la prefecture de police nous a demandé de fermer à telle heure” => hhhouououuouou “sarko” => hououououou… ou “Solidays ça fait 7 ans et à chaque fois tout est oublié le lundi, il faut que ça change” => hououououu (mais là ils ont pas compris qu’ils se huaient eux même…). Ben ça fait un peu mouton quand même, genre ils ont pas le droit d’avoir leurs propres idées, c’est comme s’ils réagissaient à des mots-clés… ça promet… :-()

    Heureusement que j’avais les amiennois avec moi quand même, merci à vous ;-(

12. July 2005 by admin
Categories: PhotoBlog | Tags: , , , , , , , , | 5 comments

Comments (5)

  1. tiens t’as pas de commentaires alors je te met ça 🙂
    http://www.sortons.net/photos/in...

  2. Je me suis bien marré en lisant ce "résumé" preuve que tu m’as fait revivre ces évènements de manière plutôt fidèle. Pour compléter le dimanche soir après la bataille de boulette dans le metro, à la station ou tu es sorti un gars qui effectue une action des plus banale : ouvrir une bouteille d’orangina… mais la pression s’en mêle et l’orangina veut sortir de ce lieu exigu qu’est sa bouteille réflexe le gars sort le bras du metro pour que ça sorte dehors il se fait naturellement coincer le bras, force pour le rerentrer, la bouteille ouverte entre temps se coince à la place de son bras et l’orangina sort de plus bel. Bilan le gars à but 10cl sur 50 et moi je n’ai pu retenir un fou rire nerveux j’avais vu trop de chose ce week-end !

  3. Ah ben en effet, la soirée était pas fini après que je t’ai quitté à ce que je vois 🙂
    Muahahah

  4. Tu as bien depeint aussi le militantisme à 2 francs… Du genre "Sarkozy il fait rien pour nous aider" -> Hoooouuuuuu (Oui mais on a voté pour ça… democratie inside) / "En france on a la chance d’avoir accés facilement aux medicaments et aux soins" -> Ouuuaiiiii (Pour ça aussi on a voté !!!).
    Et il faut ajouter que pas un groupe présent n’avait rien à vendre… (Ghinzu, Hollywood Porn Star ou The Servant sur la grande scéne étant une belle demonstration de matraquage audio et groupe marketé)… Mais bon c’est le jeu aussi et on ne va pas dire qu’on a payé nos pass juste pour soutenir l’action de Solidarité Sida 😉 … nous aussi on est des consomateurs ^^.
    😐 🙁

  5. Yep, tiens c vrai j’avais oublié le coup du "En France on est chanceux!" merci 🙂

    ça c’est la perle du WE, mais Mr Loyal, nos parents, grands-parents et avant se sont battus pour ça, ce n’est pas de la chance!

    A moins que, oui, c’est ça, tout se résume sous forme de chance…

%d bloggers like this: