Comment changer ça?

Je suis pas parisien, j’y ai vécu, j’y revis depuis peu et je me sens breton avant tout, avant je partageai une chose avec les “non-parisiens” : l’anti-parisianisme primaire
Ben oui, un oeil extérieur qui étudie la vie parisienne voit tout d’abord une foule, une foule qui fonce dans tous les sens, une foule qui ne se regarde pas et qui avance, on ne sait où, sans un signe, bousculant ou non…
Mais ça c’est ce qu’on voit avec un oeil tout à fait superficiel, quand on veut se sentir différent, se dire que l’on est pas comme toutes ces personnes que l’on croise…
Et bien non, pas du tout, moi aussi au début je pensai ça, mais quand on réfléchit un peu, quand on prend un peu de recul, on se rend compte qu’on est pas si différent, que toutes ses personnes font comme nous, elles vont d’un endroit à un autre, une pour voir sa mère, l’autre pour acheter un CD, encore une pour aller bosser… Et puis quand on dit que tout le monde fait la gueule dans le métro je dirai deux choses : pourquoi faudrait-il sourire tout seul et imaginez-vous vous même dans cette rame… Et bien vous avez la même tête que votre voisin! C’est tout con comme ça non?

Alors quand je continue à lire des posts comme celui de Dav’ où on se permet encore de faire de l’humour aussi simple que ça, je dis non! C’est plus possible! faut trouver autres choses là quand même… Pfff…


Et c’est bien dommage, parceque Dav’, d’habitude il est plutôt drôle

24. September 2005 by admin
Categories: Humeur | Tags: | 8 comments

Comments (8)

  1. "mais quand on réfléchit un peu, quand on prend un peu de recul, on se rend compte qu’on est pas si différent, que toutes ses personnes font comme nous"

    J’ai bien réfléchi à tout ça en faisant ma petite note : quand j’ai observé le phénomène du troupeau, je me suis bien rendu compte que j’en faisais malgré tout partie… je me suis donc représenté aussi en mouton. Y a pas d’a raison !
    Mais dans le métro, non, désolé, c’était une vraie observation. J’arrive et tout le monde est triste, affalé… Et moi je me suis félicité de pas vivre ici, vraiment, et ça m’a fait sourire… Et très vite je me suis senti con au milieu de tous ces gens tristes… J’ai voulu écrire "contamination" dans la note, et finalement non, j’ai juste décidé de pas sourire, de faire comme tout le monde – troupeauuuu – et hop, je me représente en zombie.
    Tu sais, j’ai pas la prétention d’être original en faisant cette note ! Je me suis même dit : "putain, c’est trop cliché !" Mais c’est vrai !!!!
    Mais je fais pas un blog pour faire rire. C’est juste pour raconter ce qui se passe dans ma tête… ce n’est donc que mon avis, et c’est pas forcément drôle tout le temps. Pas la peine de polémiquer là dessus.
    Merci encore de me lire, et pour le track, ça m’a permis de visiter ici.
    A bientôt j’espère.

  2. Pour le coup du mouton j’avais remarqué que tu t’y intégrais, mais pour le métro, OK, c’est ce que tu as ressenti et c’est parfait, moi je le vis différement… Si tu restais plus longtemps sur Paris -ce que je ne te souhaite pas- tu ressentirai peut-être ça différement.

    Ben tu vois je viens encore d’apprendre un truc : ta reflexion sur le coup de l’originalité je trouve ça TB! C’est super d’y avoir pensé et ça me montre que je me trompe aussi sur les "touristes" 😉

    Pour le coup d’être drôle c’est tombé sur toi, désolé 🙂 mais c’est paq j’entends trop souvent des remarques comme ça… Alors ton post m’a fait réagir.
    Et puis je ne veux pas lancer de polémique, rassure toi, j’aime bien ce que tu fais et c’est super de raconter ce que tu ressens, “drôle” n’était peut-être pas le mot pour qualifier ton blog, mais j’ai pas trouvé de mots qui convenaient… Vrai? Marrant? Sincère? Un peu tout ça… Pas facile 🙂

    Le track c’était justement pour pas t’accuser à tort, que tu ne sois pas injustement désigné…

    Merci d’avoir visité et de répondre aussi intelligemment 🙂

    ++

    JC

  3. Oh c’est beau l’amour de blogs !!!
    Etant visiteur Parisien (très) occasionnel je trouvais le dessin bien fait et bien représentatif…
    Ayant pris le metro 4 fois dans la même journée j’ai ressenti le mimetisme qui montait parce que le matin j’étais souriant, je laissais passer les dames et le soir je faisais la gueule comme tout le monde !
    Et juste comme ça, ça m’arrive de me marrer tout seul dans les transports en commun (même sans rire et chansons !) surtout si je sais que je vais voir ma maman !!! 😉

  4. Ah ben te rev’la toi… 😀

    Je crois qu’on est tous comme ça, je dois pas voir les choses de la même façon alors. ça m’arrive très souvent de voir des gens aider à descendre une valise, laisser passer quelqu’un ou laisser sa place à une personne qui en a le plus besoin. Bien sûr comme partout il y’a des cons, mais ce que je voulais dire dans ce billet c’est surtout qu’il ne faut pas faire de distinction entre nous et les autres, dans un sens tous ces gens autour de nous dans le métro pensent sûrement la même chose et aimeraient un métro plus sympa. Mais comment faire?

  5. Moi aussi quand je suis arrivée à paris (plus d’1 an 1/2 maintenant, qd même…) je me suis dit ouhlàlà le métro c’est horrible, y’a plein de gens, il fait chaud, et personne ne sourit, comme c’est bizarre …
    Et bien en fait, après plusieurs mois d’observation, on se rend compte que c’est vrai, mais que c’est bien normal. Personnellement quand je suis toute seule chez moi, que je ne fais rien de particulier, et que je suis perdue dans mes pensées, je ne souris pas béatement, j’ai sur le visage une expression plutôt neutre voire "fermée". Et bien je me comporte exactement de la même façon dans le métro (sauf si j’ai le courage de lire un livre pour faire passer le temps).
    Car disons-le bien : le métro c’est chiant.
    Les gens dans le métro ne sont pas tous tristes, ils attendent juste (plus ou moins) patiemment d’arriver à leur station et de pouvoir enfin retourner à la vie !!
    Et puis si jamais vous essayiez d’engager la conversation avec un de vos voisins, on vous répondra en général aimablement, les parisiens ne sont pas tous d’horribles cons sans humanité.
    Et dernière remarque, dans mes lointains souvenirs de ma vie de provinciale à Rennes, je ne me rappelle pas que les gens étaient particulièrement aimables et souriants dans le bus ou dans le métro ….

  6. Merci Hélène, tu résumes super bien et ton exemple tombe à pic! 🙂

  7. Moi non plus je n’aime pas Paris, parce que périph, bouchons de la mort, tout ça. Mais pour le métro c’est pas pire que dans les autres grandes villes, Hélène a raison. A Lille aussi tout le monde tire la tronche et j’ai observé le même phénomène de mimétisme que Ju décrit, enfin c’est partout pareil quoi..
    Sauf peut-être à Barcelone, où les gens braillent et rigolent dès 7h du mat, ce qui est à la fois réjouissant (‘tiens c’est pas comme en France’) et putain d’énervant (‘gnnn laissez moi me réveiller en silence parmi de bons zombies’).

  8. Héhé 🙂

    Mais le truc "moi je vais sourire" c’est vraiment une chose de p’tit malin ça, ça fonctionne jamais!
    Par contre se tenir normalement -pas faire la gueule j’entends-, prendre son temps, être respectueux et chercher les regards ça peut avoir plus d’impacts que sourire bêtement…

%d bloggers like this: