Le Temps qui reste

;-( Un personnage attachant, joué par Melvil Poupaud -un de mes acteurs préférés-, est atteint d’un cancer et décide de ne pas se soigner mais de profiter de ses derniers instants de vie.


S’en suit sa descente dans la maladie et son approche de la mort.
Sans rires, larmes ou paroles superflus François Ozon nous emmène dans une histoire où il ne reste que l’humain et rien que lui.
Très beau, ça change.

05. January 2006 by admin
Categories: Vu, Lu, Entendu | Comments Off on Le Temps qui reste

%d bloggers like this: