Dakar – Sénégal – sixième jour : un tour en 4×4 ?

Pas facile de sortir de Dakar sans 4×4 : les taxis brinquebalants et les nids d’autruches (allusion à nos pauvres nids de poules européens par Hassan, notre guide et conducteur du jour) se battent pour vous bloquer la route alors que les panneaux indicateurs aléatoirements posés s’amusent à vous perdre… C’est donc pourquoi nous avons fait appel à un contact de Mme N’Diaye, Elodie de son prénom, pour nous ballader sur les pistes africaines et notamment pour voir, dans le désordre :

Le port de pêche de Kayar où les marins partent en pirogues le matin par centaine et reviennent le soir pour vendre le produit de leurs filets. Le nombre d’embarcations sur la plage est tout simplement hallucinant et voir les mamas (ici les hommes travaillent et les femmes gèrent les finances) en boubous vendre les poissons ramenés par leurs maris est tout aussi sympa !

Le village des tortues qui recueillent principalement les tortues terrestres sénégalaises dont les maîtres ne veulent plus ou les traitent mal. Ici elles sont soignées et amenées à se reproduire, leurs rejetons seront alors introduits dans leurs milieux naturels dans une réserve du pays.

La visite est faite par une des personnes qui s’occupent du lieu et est assez bien faite, on y voit toute la chaîne d’élevage et comme le village des tortues est placé au sein d’une petite réserve botanique on a l’occasion de voir des arbres sénégalais de toutes sortes et les animaux qui vont avec comme des fourmis rouges tisserandes ou des petits perroquets.

Ensuite le fameux Lac Rose qui tire son nom des micro-organismes qui y vivent et produisent une couleur rose très visible par temps de soleil et de vent. Aujourd’hui c’était pas trop ça mais le rose était visible. Ces organismes sont les seuls êtres vivant du lac du fait de sa très grande teneur en sel, il y’a une couche d’environ 1m50 de sel et une d’1m50 d’eau au milieu du lac. Les sénégalais exploitent ce sel et le récoltent manuellement, pour ne pas que le sel attaque leurs corps ils s’enduisent de beurre de karité pour être plus résistant le temps de leurs travails. Une barque peut ramener une tonne de sel à chaque voyage.

L’autre côté marrant c’est que dans l’eau dense en sel, et bien, on flotte !! Chose que je me suis empressé de vérifier 🙂 C’est assez impressionant ! Ah, et ça à également désinfecté un bon coup mes plaies de la veille, ouch :/

Et enfin l’abbaye de Keur Moussa juste comme ça pour le fun, rien de bien transcendant mais c’était à voir.

About shigaepouyen

Aventurier à l'Opinel, mono-maniaque à temps partiel, chef de projet mobile le reste du temps.

03. October 2008 by shigaepouyen
Categories: PhotoBlog, Voyages | Tags: , , | 3 comments

Comments (3)

  1. Et bien ça donne envie tout ça, on a l’impression que tout va très vite et que vous remplissez bien votre temps!

    Les photos me font penser au cap vert..

    Bon voyage 🙂

  2. Bonjour,

    Vos articles sont très intéressants. J’aimerais pouvoir vous contacter par mail afin d’échanger avec vous. Pourriez-vous me fournir une adresse sur laquelle je peux vous écrire ? Vous pouvez me répondre à cette adresse: manuel.voyageur@gmail.com.

    Merci d’avance.
    En vous souhaitant une très bonne journée,

    Manuel

  3. Merci pour ce commentaire Manuel.

    Je viens de vous envoyer mon mail.

    JC.

%d bloggers like this: