Sénégal – dixième jour : pélican et mangrove

La nuit n’a pas été facile : réveillé en pleine nuit par un vent digne d’une tempête, a tel point qu’on se demandait si la chambre n’allait pas s’envoler 😉 Mais il paraît que ça arrive de temps en temps… ça n’empêche que c’est assez impressionnant !! Et ce sans compter les moustiques plus présent ici qu’à Dakar, la proximité de la mangrove sûrement…
Heureusement le petit dèj’ dans le calme de la mangrove rattrape cette dure nuit.

Ce matin Yakhya nous emmène faire un tour en pirogue, objectif : l’île aux oiseaux. C’est donc à bord d’une pirogue que nous entamons cette matinée. En fait d’île on passe aux côtés de plusieurs ilôts constitués de paletuviers, dont certains fraîchement replantés par une initiative locale, dont Yakhya fait partie, la CAREM.

Ces plantations visent à combler l’aggression faite à la flore (et donc à la faune) ces dernières années par l’exploitation incontrôlée des ressources naturelles du delta : moins de paletuviers, moins d’espèces différentes de poissons, d’oiseaux… Bref, un désastre. Yakhya nous expliquait que les pêcheurs étaient frileux quant à la réussite de cette opération mais, finalement, après quelques années d’existence, ils constatent une diversification de leur pêche et un retour des oiseaux dans le delta (oiseaux protégés, donc inchassable, il faut le préciser).

Ces ilôts sont peuplés d’oiseaux tels que des pélicans, des flamands roses, des echassiers, des tisserands… Bref, de quoi s’occuper les yeux pendant la traversée.

Etape de l’embarcation : une île où les habitants privilégie l’autonomie à la dépendance énergétique, pour ça des aides leurs ont permis d’installer des panneaux solaires pour alimenter l’église et différentes installations dans le village.

Un guide nous promène dans le village et nous montre leurs fiertés : un tamtam, encore utilisé pour alerter les villages alentours, pour un feu par exemple.

On reprend l’eau et on profite du retour, on en a plein les yeux et tous les détails sont important, tel que cette pirogue aux couleurs d’une célèbre écurie de F1 😉

Retour en pirogue et arrêt au campement pour manger et profiter des heures très chaudes pour récupérer de la nuit venteuse, en compagnie d’un martin pêcheur noir & blanç (véridique !).

Fin d’après-midi : on prend une « calèche » (en fait une planche avec deux roues tirées par un canasson) pour aller visiter un village à côté, malgré son apparence cette calèche file à travers la piste et la sensation est assez grisante 😀

C’est un collègue chef de Yakhya qui nous fait visiter son village et au passage nous croisons quelques unes de ses scoutes en train de préparer une corégraphie pour la célébration, j’ai l’impression de voir mes caras 😉 comme quoi, on vit souvent des choses semblables d’un continent à l’autre !

Le soir retour au campement et, après un bon repas de poissons frais dans le noir (délestage, *soupir*), au lit à 21h sur fond de baptème musulman, la journée a été longue, on tombe de sommeil !

About shigaepouyen

Aventurier à l'Opinel, mono-maniaque à temps partiel, chef de projet mobile le reste du temps.

07. October 2008 by shigaepouyen
Categories: Voyages | Tags: , , , , , , | Comments Off on Sénégal – dixième jour : pélican et mangrove

%d bloggers like this: