Starbuck

Noter au passage la belle affiche française par Dupuy & Berberian

Depuis que je suis papa j’ai dû faire un choix : sortie entre amis ou voir beaucoup moins de films. Non pas que je souhaitais moins sortir mais un bébé, ben, ça prend du temps (si, si)(par contre je lis toujours autant)(même si je le dis moins ici). Du coup j’ai résilié ma carte illimité depuis un bon moment, résultat : à 10€ la place je suis beaucoup plus strict sur ma sélection, il faut faire des choix quand on va au ciné tous les 6 mois. Il faut pas se rater !

Bref, tout ça pour dire que je suis allé voir Starbuck hier soir au ciné et que je suis conquis, en vrac ce qui m’a plu :

  • L’idée du film “le mec est père de 533 enfants grâce à son don de sperme” est terrible ;
  • Ce père, déjà complètement largué dans sa vie, va devoir vivre avec ça : accepter ou ne pas accepter ?
  • Sa réaction et comment il va se retrouver au milieu de ses enfants est très touchante.
  • Et enfin l’accent m’a fait pensé à notre voyage à Montréal il y’a tout pile un an. Un point de plus.

A l’instar de “Les 3 p’tits cochons” (réalisé par Patrick Huard, l’acteur qui joue le rôle principal de David Wozniak dans “Starbuck”), Ken Scott nous sert un beau compte moderne que seul les Québécois peuvent nous donner !

Pour vous donner envie d’y aller voici le synopsys et la BA :

A 42 ans, David mène la vie d’un adolescent attardé et irresponsable. Gaffeur autant qu’incapable de prendre des décisions productives, ce livreur incompétent de la boucherie familiale entretient une relation compliquée avec Valérie, une jeune policière. Au moment même où celle-ci lui apprend qu’elle est enceinte, le passé de David ressurgit. Vingt ans plus tôt, il avait en effet fourni du sperme à maintes reprises à une clinique de fertilité. Aujourd’hui, 142 des 533 enfants dont il serait le géniteur intentent un recours collectif afin de connaître l’identité de leur père biologique, protégée par le pseudonyme Starbuck. Avec son ami avocat, David fait obstacle. Incognito toutefois, il s’introduit dans la vie de ses enfants, repérés grâce à la liste fournie par la poursuite.

Et en bonus le clip de la chanson finale  du film interprétée par David Giguère :

About shigaepouyen

Aventurier à l'Opinel, mono-maniaque à temps partiel, chef de projet mobile le reste du temps.

18. August 2012 by shigaepouyen
Categories: Vu, Lu, Entendu | Tags: , | Comments Off on Starbuck

%d bloggers like this: